Roquette

Sous le nom de « roquette », on regroupe quelques espèces de plantes de la famille des brassicacées (ou crucifères) qui se caractérisent par une étonnante saveur de « noisette moutardée ». De 10 à 20 cm de long, les feuilles sont étroites et, chez certaines espèces, leurs bords sont dentelés comme les feuilles de pissenlit, mais en plus arrondi. Originaires du bassin méditerranéen, les roquettes se sont rapidement disséminées vers l'est jusqu'en Inde, et sont consommées certainement depuis la haute Antiquité et probablement bien avant par les divers peuples qui habitent ces régions.

Toute une réputation!

Les Égyptiens, les Grecs et les Romains attribuaient à la roquette de nombreuses vertus médicinales, dont celle d'être aphrodisiaque. Dans l'Antiquité, elle était consacrée à Priape, dieu des jardins, de la fécondité et de la reproduction dont l'emblème était le phallus. On la plantait au pied de sa statue et on recommandait aux maris « paresseux » de consommer ses feuilles crues et ses graines. Cette réputation n'a pas échappé aux autorités religieuses qui, au Moyen Âge, interdisaient de la cultiver dans les jardins des monastères.

Ce tabou s'est plus ou moins étendu à la population en général, si bien que, pendant longtemps, les Européens ne l'ont employée que de façon marginale dans leur alimentation. Quant à la réputation d'aphrodisiaque, elle a encore cour, mais la science ne s'est pas prononcée sur la chose.

De plus en plus appréciée

Un nom anglo-italo-français
Au Québec, à cause de l'influence américaine, on appelle parfois la roquette de son nom anglais arugula, lui-même probablement une déformation de l'italien moderne rucola. À l'inverse, elle est aussi appelée rocket salad en anglais.

Toutefois, depuis le début du XXe siècle, sa popularité ne cesse de grandir, particulièrement dans le sud de la France et en Italie, où on l'apprête de multiples façons. Elle fait également son chemin sur les tables d'Amérique du Nord, notamment chez les adeptes de l'alimentation saine et chez les gourmets. Le climat tempéré de ce continent lui convient particulièrement bien, au point qu'elle s'y reproduit spontanément en plusieurs endroits.

En Inde, pays où il s'en produit le plus, elle est cultivée essentiellement pour ses graines, desquelles on tire une huile qui sert à la cuisine et à divers usages industriels : fabrication du savon, lubrifiant, huile d'éclairage, huile à massage, composant de mélanges médicinaux. Les tourteaux (résidus de graines après extraction de l'huile) sont donnés en nourriture au bétail ou transformés en compost. On emploie également les graines comme assaisonnement dans les marinades.

Price: 0,00 €

Comments are closed.